27 janvier 2022

Suzie Bergeron, quand créativité et ingéniosité se rencontrent

Par Elizabeth Leblanc-Michaud

Il y a certains artistes dont les œuvres vous étonnent et vous charment à chaque fois. Les courts métrages en stop motion et en paper art  de Suzie Bergeron sont de celles-là. Mettant en vedette des objets, des plantes des insectes ou des animaux faits de papier, ses animations témoignent d’une profonde maîtrise de son art. Portrait de celle qui «aborde l’animation comme l’illustration.» Avec passion.

Détails de la vidéo promo créée par Suzie pour l’exposition jeunesse colorier, colorer, couleurer présentée en 2019 au Centre d’exposition Raymond-Lasnier à Trois-Rivières. © Suzie Bergeron

Du papier à l’animation en volume

Le papier est dans l’ADN de Suzie. Son père a travaillé toute sa vie dans l’industrie des pâtes et papiers. «Le papier, c’est une matière que j’ai toujours comprise. À toutes les fois que j’ai une problématique technique, je me retourne vers le papier.»

Le stop motion (animation en volume), quant à lui, est arrivé un peu plus tard dans sa vie. Par instinct. Entre des études en arts visuels à l’UQTR, une maîtrise en animation traditionnelle 2D en Espagne, quelques expositions, et une formation en horlogerie et en création d’armature.

Mais si le niveau de spécialisation de Suzie est impressionnant, son amour du détail, sa patience et son talent le sont tout autant. On n’a qu’à jeter un bref coup d’œil à son travail tout en texture, en couleur et en douceur pour le constater.

Détails de la vidéo promo créée en collaboration avec Mathilde Cinq-Mars pour la deuxième saison de la série Anne with an E. © Suzie Bergeron

Tout faire… presque toute seule!

Du story-board au montage, en passant par l’éclairage, Suzie fait donc presque tout: «J’anime. Je dessine et je construis le visuel. Je fais la post-production. Il n’y a que le son que je fais faire par d’autres.»

C’est sans compter la confection des armatures nécessaires à supporter ces créations en paper art qui, apprise dans le cadre d’un stage dans un studio d’animation image par image de Barcelone, lui permet aujourd’hui de donner vie à ses créations.

Bien qu’elle travaille souvent seule, Suzie adore travailler en équipe. C’est tellement enrichissant travailler avec d’autres, me dit-elle en se rappelant une collaboration datant de 2018 avec l’illustratrice Mathilde Cinq-Mars et un projet de série jeunesse à venir pour la chaîne de télévision franco-ontarienne TFO.

Suzie en pleine création du visuel de l’édition 2022 du FestiVoix de Trois-Rivières. © Suzie Bergeron

Quelque part entre la curiosité et la liberté de création

Lorsque je demande à Suzie où elle trouve son inspiration, elle me parle de sa curiosité, de son amour du défi et de son besoin de comprendre comment les choses sont faites. Comment elles bougent.

«La question, c’est toujours : Mais comment, moi, je peux reproduire tel ou tel objet? Qu’est-ce qui doit bouger? Comment ça doit bouger?»

Depuis quelques années, Suzie cumule les commandes. Les gens reconnaissent la qualité de son travail et en redemandent. Si elle a moins de temps à consacrer à ses créations personnelles, elle se réjouit de la liberté de créer que lui laissent habituellement ses «patrons».

«J’ai la chance et l’immense bonheur que les gens me fassent confiance. Outre le contenu et le message que mes clients ont à dire, mes projets sont plutôt libres.»

«Le papier, c’est une matière que j’ai toujours comprise. À toutes les fois que j’avais une problématique technique, je me retournais vers les maquettes. Vers le papier.»

Michigan, court-métrage d’animation réalisé en 2019 dans le cadre du Long weekend du court. © Suzie Bergeron

Un avenir pour le stop motion?

À celles et ceux qui croient que l’art du stop motion est voué à disparaître au profit du CGI, Suzie répond: «Il ne s’est jamais autant produit de stop motion qu’en ce moment dans le monde. Le métier s’est tellement démocratisé. On est maintenant capable d’avoir accès à des technologies qui nous permettent de produire facilement de la maison.»

En l’entendant dire ses mots, je pense immédiatement au jeune Estrien de 17 ans qui, après plus d’un an de travail dans le confort de son salon, a récemment reproduit la bande-annonce de Dune de Denis Villeneuve en Lego. Image par image.

Détails de la vidéo crée en 2021 pour la nouvelle exposition permanente du Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac. © Suzie Bergeron

Du pain sur la planche

Curieuse de savoir sur quoi travaille Suzie présentement, je lui demande ce qui occupe son temps.

Outre une exposition aux airs de cabinet de curiosités présentée en avril prochain au Centre d’exposition Raymond-Lasnier en duo avec la brodeuse Eliane Ste-Marie, la réalisatrice travaille actuellement sur deux courts métrages d’animation, dont l’un pour le spectacle immersif Bébé symphonique bientôt présenté au Planétarium de Montréal, et l’autre pour un concert familial de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières prévu en février prochain.

En terminant, envie de voir Suzie Bergeron en pleine action? On vous invite à visionner la courte capsule vidéo suivante, réalisée par La Fabrique culturelle dans le cadre d’une splendide collaboration avec la poète Isabelle Dumais.

Vous avez aimé?

Partager :

Vous aimeriez aussi