11 janvier 2022

La littérature jeunesse, vecteur de nombreux apprentissages

Par Caroline Ruest

Depuis sa création avec Marie-Claire Daveluy (Les Aventures de Perrine et de Charlot, 1923), la littérature jeunesse québécoise a su évoluer, si bien que les jeunes lecteur·trices se sont vu offrir de réels trésors au fil des années. Afin de répondre à un besoin de plus en plus grandissant, nous avons donc assisté à une véritable explosion des genres, faisant naître des auteur·trices de qualité exceptionnelle.

S’il est vrai qu’à une époque nous préservions nos enfants en omettant de leur transmettre certaines vérités, maintenant, nous les protégeons en leur expliquant la réalité et le monde qui nous entoure. Ainsi, afin de nourrir leur curiosité insatiable, plusieurs adultes privilégient la lecture non seulement pour divertir, mais également pour éduquer et sensibiliser nos jeunes apprenant·es.

À juste titre, la littérature jeunesse est de plus en plus axée sur la vie telle que nous l’expérimentons actuellement, abordant des thèmes médiatisés, dont l’écologie, le féminisme, la guerre, la grossophobie, la mort, le multiculturalisme, la santé mentale, la sexualité, la tolérance ou la violence.

Conséquemment, il s’avère intéressant de constater que nous retrouvons les mêmes genres littéraires à tout âge. La Mauricie regorgeant d’artistes talentueux·ses, les jeunes peuvent ainsi naviguer dans des univers distincts au gré de leurs envies.

« Le livre fait vivre des émotions. Si tu n’as rien vécu, si tu sens qu’il ne te fait pas vibrer, change-le. » Nadine Poirier

Nadine Poirier © Droits réservés

Parmi ces artistes, il y a Nadine Poirier; autrice mauricienne qui a particulièrement à cœur son lectorat. De nature sensible et généreuse, celle-ci contribue au développement du plaisir de la lecture chez les jeunes en abordant des sujets qui l’animent. Trouvant son inspiration dans tout ce qui l’entoure, elle «plante de petites graines dans la tête des enfants» afin que son écriture ait un impact réel sur eux. Aller à leur rencontre est donc ce qu’elle apprécie par-dessus tout. De son propre aveu, Nadine aime «[…] les faire rêver et voir tout l’espoir dans leurs yeux».

Selon elle, la littérature nous relie aux autres tout en nous aidant à construire notre perception du monde. Véritable outil d’apprentissage, Nadine considère que le livre nous transmet toujours plus que ce qu’il y a à l’intérieur de ses pages. Son conseil pour développer le plaisir de la lecture se résume à ceci : il est important d’aimer son livre et de bien le choisir.

Quelques inspirations pour une pause littéraire des plus divertissantes

Au cirque © Nancy Montour, Yves Dumont

Pour une lecture tout en poésie :

Pour une lecture désopilante :

Pour une lecture de l’imaginaire :

Amour interdit © Nadine Poirier

Pour une lecture frissonnante :

Pour une lecture aux mots d’esprit et aux faits amusants :

Pour une lecture intimiste :

Dites-moi, par quel titre vous laisserez-vous séduire lors de votre prochaine visite en librairie?

Sources:

  • Nadine Poirier (autrice pour la jeunesse)
  • Sophie Michaud (enseignante à l’UQTR et spécialiste de la littérature jeunesse)

Vous avez aimé?

Partager :

Vous aimeriez aussi